Une saison estivale confirmant la reprise

Partagez cet article :
Écrit par Philippe Gauguier le 3 octobre 2017   |   85 vues0 commentaire

Cet été, la reprise de la clientèle étrangère se confirme en France. La clientèle “long-courrier” a spécifiquement plébiscité le territoire français. Après un mois de juillet avec des taux d’occupation en progression et des prix moyens en repli, tous les indicateurs sont dans le vert au mois d’août au sein de l’hôtellerie française, avec des RevPAR en progression de 5% sur le marché Super-économique à 11% sur l’hôtellerie Haut de gamme. Ce mois-ci, la Province et la Côte d’Azur inscrivent de meilleurs résultats qu’au mois de juillet. Sur les huit premiers mois de l’année, la fréquentation est en hausse contre des recettes moyennes par chambre louée en retrait. Grâce à la fréquentation soutenue sur l’hexagone, les RevPAR restent en progression à fin août 2017.

A propos de l’hôtellerie francilienne, rappelons-nous avant tout que le mois d’août 2016 avait été catastrophique pour une bonne partie des hôteliers sur l’ensemble de l’Île-de-France. Les revenus par chambre disponible baissaient considérablement, de l’ordre de –27% à -42% selon les catégories. Les touristes étrangers avaient déserté la capitale du fait du climat d’insécurité qui pesait lourdement. Cette année, l’activité touristique a été plus soutenue au mois de juillet, avec des taux d’occupation et prix moyens supérieurs à ceux relevés au mois d’août. A fin août 2017, les RevPAR sont en hausse malgré des prix moyens toujours en retrait. Les taux d’occupation sont en progression sur l’ensemble des catégories sur la période estivale au sein de l’hôtellerie parisienne. Toutefois nous ne retrouvons pas des niveaux de performances enregistrés en 2015.

Le tourisme sur la Côte d’Azur a réalisé une bonne saison estivale, notamment sur le mois d’août 2017. Selon le Comité Régional du Tourisme de la Côte d’Azur, les nuitées Allemandes, Suisses et Italiennes progressent de 15%, les nuitées Russes et Sud-Américaines de 20%, et Chinoises de 12%. Toutefois, l’hôtellerie azuréenne a souffert de l’absence des clientèles en provenance du Moyen-Orient au mois de juillet, expliquant la baisse des performances, notamment sur le segment Luxe.

On observe sur certaines destinations françaises, que la météo et le décalage des vacances scolaires ont joué un rôle clé cette année mais n’ont pas forcément découragé les touristes. Alors que la météo était défavorable en juillet et août 2017 sur la région Bretagne, le soleil a été présent plus tôt, permettant une forte fréquentation dès le mois d’avril, poursuivi par un accroissement de l’activité touristique lors des différents ponts du mois de mai 2017. Même si la météo n’a pas été au rendez-vous, cela n’a pas entraîné une baisse de la fréquentation, mais plutôt un report dans les villes situées à l’intérieur des terres.

Cette année, la fréquentation touristique au sein de l’hôtellerie a été plus soutenue au mois d’août qu’en juillet 2017. Comme le littoral Bretagne et Pays-de-Loire qui enregistrent de très bons résultats, grâce à des taux d’occupation et prix moyens en progression au mois d’août.

Pour en savoir plus

In Extenso publie chaque mois un observatoire statistique recensant les performances du marché hôtelier de plus de 2 500 hôtels pour une capacité théorique de plus de 195 000 chambres, soit un tiers du parc hôtelier français.

Si vous souhaitez recevoir chaque mois par mail le détail de l’étude « Performances hôtelières en France », cliquez ici.

A propos de l'expert

Philippe Gauguier

Philippe Gauguier
Responsable Conseil en Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Associé groupe In Extenso In Extenso TCH

Laisser un commentaire