Résidences urbaines, un marché soutenu par des évolutions stratégiques

Partagez cet article :
Écrit par Guy Boulo le 19 mars 2013   |   137 vues0 commentaire

Pour les résidences urbaines, 2012 n’aura pas été une mauvaise année. Les chiffres d’affaires hébergement sont globalement en progression aussi bien pour la catégorie économique que le milieu de gamme. Tout juste peut-on observer que le marché économique s’avère plus dynamique que le milieu de gamme, avec des croissances plus soutenues des prix moyens.

La région parisienne comme les grandes villes s’inscrivent dans cette tendance à la progression des chiffres d’affaires hébergement. Quelques agglomérations font exception, à l’image de Grenoble ou de Clermont-Ferrand, mais la tendance est bien là.

On pourrait s’interroger sur une conjoncture plus porteuse pour les résidences urbaines que pour les hôtels. En fait, la hausse des chiffres d’affaires s’inscrit dans une évolution de la stratégie des opérateurs résidentiels. Ces derniers cherchent désormais à privilégier la clientèle de courts et de moyens séjours, de quelques nuits à plusieurs semaines. Ces segments sécurisent moins le taux d’occupation, mais contribuent davantage au chiffre d’affaires hébergement que la clientèle traditionnelle de longs séjours. De là, un tassement des taux d’occupation, mais des prix moyens en progression.

La mise en œuvre de cette stratégie a été facilitée par le développement des intermédiaires en ligne. Ceux-ci référençant les résidences au même titre que les hôtels, les résidences urbaines ont acquis une plus grande visibilité commerciale auprès des clientèles.

Cette stratégie de plus grande visibilité et de positionnement sur les courts/moyens séjours n’est pas sans conséquence pour les opérateurs. Ils se trouvent de plus en plus confrontés à des niveaux d’occupation plus tendus et marqués par une saisonnalité plus grande. En outre, le recours à des intermédiaires en ligne va les obliger à définir avec davantage de finesse leur politique de Yield Management.

Les statistiques présentées sont tirées de l’observatoire In Extenso Tourisme, Hôtellerie et Restauration dédié aux résidences urbaines. Réalisé en partenariat avec la plupart des opérateurs du secteur, il rassemble 58% de l’offre nationale, assurant une très bonne représentativité des marchés analysés.

A propos de l'expert

Guy Boulo

Guy Boulo
Directeur de Transaxio Hôtel, Partenaire du groupe In Extenso

Laisser un commentaire