Pourquoi faire une étude de marché ? Partie 1

Partagez cet article :
Écrit par Géraldine Lebeurier le 11 février 2013   |   2 518 vues4 commentaires

L’étude de marché est l’étape redoutée du créateur qui n’a pas toujours conscience de sa pertinence et de l’intérêt de mener une réflexion sur le marché qu’il souhaite pénétrer.

Ne pas faire une étude de marché,  c’est un peu comme :

  • Acheter une maison sans avoir visité le quartier
  • Organiser une réunion à domicile sans avoir invité personne
  • Partir en Nouvelle-Calédonie en Février avec des pulls en laine car c’est l’été !

Vous l’aurez compris, ne pas faire son étude de marché c’est ne pas chercher à vérifier que les conditions sont réunies pour atteindre son objectif !

Au final, cela revient à créer son entreprise sans se préoccuper du contexte, pour se faire plaisir et pour répondre à des besoins  personnels, uniquement. Ce que vous risquez à ne pas le faire c’est de laisser l’environnement influencer vos actions alors que l’étude de marché vous permettra de mettre en route un plan d’actions en tenant compte de votre environnement.

L’étude de marché doit répondre à 2 questions majeures :

1. Qui va acheter ce que je veux vendre ?

A moins que votre produit ne se situe dans un marché émergent,  c’est à dire un marché nouveau qui nécessite du temps et une appropriation de la clientèle plus longue, votre marché existe et il est même déjà en dynamique.

Votre objectif sera donc de vous intéresser à votre clientèle :

  • Qui sont-ils ? Leur profil ? Leurs caractéristiques sociales, économiques, physiques ?
  • Quels sont leurs besoins ? Qu’est-ce qui motivent leurs achats ? Quelles sont leurs attentes ?

2. Qui propose déjà mon produit ou mon offre ?

Vous n’êtes pas seul sur votre marché, d’autres acteurs ont eu la même idée que vous. La concurrence est un mal nécessaire, elle fait partie d’un écosystème économique logique. Pour éviter de vous faire dépasser par cette concurrence, mieux vaut l’observer.

Dites-vous que si vos concurrents existent c’est qu’ils ont trouvé les moyens de rester, c’est aussi qu’ils ont su vendre. Comment ont-ils faits ?

Il existe des outils très simples et efficaces pour apprendre à mieux connaitre son marché. Rapprochez –vous d’un conseiller en création qui vous aidera à finaliser votre démarche.

A propos de l'expert

Géraldine Lebeurier

Géraldine Lebeurier
Conseillère création entreprise Point C en Dauphiné Savoie, groupe In Extenso

4 commentaires sur cet article

  1. Gaelle 15 mars 2013 à 14 h 55 min · Répondre

    Bonjour,

    En effet, l’étude de marché est primordiale pour être sûr de ne pas se tromper sur son positionnement, sa clientèle cible, son emplacement…
    L’étude de marché se réalise différemment selon que l’on souhaite ouvrir un commerce dans une rue passante (enquête de rue pour connaître l’intérêt, comptage des passants pour vérifier la fréquentation…) ou créer un nouveau service/produit (tendances, mode de distribution, opportunités, menaces…).
    Concernant la concurrence, s’il est souvent évident d’identifier ses concurrents “tête à tête” (= ceux qui proposent le même produit/service aux même clients cibles), le créateur a souvent tendance à oublier un peu ses concurrents de premier niveau (même produit/service mais clientèle différente, ou inversement) et à ignorer totalement ses concurrents indirects (un concurrent indirect d’une discothèque est par exemple, un karaoké, un cinéma, un lecteur MP3…tout ce qui permet au client de passer un bon moment dans la soirée, car c’est finalement la raison primaire pour laquelle on va en discothèque).
    Ce n’est pas toujours facile de réaliser sa propre étude de marché. En plus, on est souvent tellement enthousiaste à l’idée de créer son entreprise, qu’on a une vision déformée et (bien trop) optimiste de la réalité! N’hésitez pas à faire appel à des spécialistes, ou des junior-entreprises des écoles de commerce (en ce qui me concerne, outre les études que je réalise pour mes clients dans les secteurs de la chimie, de l’environnement et des énergies renouvelables, j’apprends aux étudiants de Grenoble Ecole de Management les techniques pour bien conduire une étude de marché).

    Gaëlle

  2. Marie (In Extenso)
    Marie (In Extenso) 20 mars 2013 à 20 h 59 min · Répondre

    Merci Gaëlle pour votre commentaire.
    Effectivement je vous rejoins sur le point d’être vigilant sur la notion de concurrent direct et indirect.
    Bien cordialement,
    Marie

  3. koudjo 12 mars 2014 à 19 h 21 min · Répondre

    bonjour Marie,

    j’ai aimé la façon pratique avec laquelle tu as su détailler les objectifs aussi bien a cour, à moyen qu’ à long terme d’une étude de marché. bien évidemment, il s’agit de connaître sa clientèle( potentielle, si on se situe en amont du projet de création) et aussi sa concurrence.
    l’autre point qui n’est pas négligeable aussi est celui de l’environnement ( politique, économique,social,technologique,écologique et légal) même s’il inclut à certains égards la concurrence , en gros réaliser une étude de marché c’est s’informer le plus clairement possible sur une initiative que l’on veut prendre et minimiser les risques d’échec. longtemps réserve au entreprise, elle a pris aujourd’hui une dimension plus large en ce sens qu’elle intègre toute sorte d’organisation désireuse de prendre des décisions réfléchies et sécurisées car comme on le dit “un homme avertit en vaut plusieurs”

  4. Etude de marché 25 août 2015 à 11 h 21 min · Répondre

    Merci pour cet article très utile !

Laisser un commentaire