Les associations entre mutations et crise économique Episode 2 : Les grandes difficultés rencontrées

Partagez cet article :
Écrit par Michèle Lorillon le 18 février 2013   |   359 vues0 commentaire

Lors d’un précédent billet paru sur notre blog,  je vous avais rappelé le contexte économique, juridique et financier dans lequel ont évolué les associations au cours des 10 dernières années.

Je vous présente aujourd’hui l’épisode 2 de notre feuilleton « les associations entre mutations et crise économique » : les grands domaines de vulnérabilité du secteur associatif.

L’échantillon sélectionné pour cette étude est composé de 869 associations employeurs dont 95% ont moins de 50 salariés et seulement 1% ont plus de 200 salariés.

Les grandes difficultés rencontrées par les associations et identifiées dans cette étude, portent sur le financement et la gestion, la gouvernance, le recours aux bénévoles et une thématique RH.

Fréquence de réponses

Raréfaction et transformation des ressources

80%

Maitrise de la gestion

68%

Gouvernance

66%

Environnement institutionnel

46%

Accès aux compétences bénévoles et recherche de dirigeants

63%

Concurrence entre associations

43%

Accès aux compétences salariées

29%

Autres difficultés

23%

Les associations en fonction de leur taille ne subissent pas de la même façon les effets de l’environnement, le changement social ou le contexte économique.

L’enquête met en exergue que la contraction des ressources et le poids d’un environnement institutionnel plus contraignant est plus prégnant dans les grands organismes, bien que l’ensemble des associations, quelle que soit leur taille, mettent la difficulté liée aux financements en haut de leurs préoccupations.

A l’inverse, l’accès aux compétences bénévoles et recherche de dirigeants est une préoccupation plus souvent citée dans les petites associations que dans celles de plus de 50 salariés.

Enfin chaque secteur d’activité rencontre ses propres difficultés. Ainsi la généralisation des appels d’offres et la contraction des ressources est particulièrement pointées par le secteur médico-social, alors que les difficultés liées à une trésorerie fragile se rencontrent plus dans le secteur socio-culturel et que le manque de bénévoles et dirigeants est plus souvent cité dans les structures du secteur sportif.

Je reviendrais pour vous présenter quelques focus sur des difficultés particulières, dans de futurs articles.

A propos de l'expert

Michèle Lorillon

Michèle Lorillon
Expert-comptable associée, Responsable Associations – Economie sociale, groupe In Extenso

Laisser un commentaire